Vrai ou faux?: 5 questions sur l’hypothèque FEIN à connaître

Vrai ou faux?: 5 questions sur l’hypothèque FEIN à connaître

31/07/2020 Non Par Simonne

L’un des moments les plus attendus de les clients demandent un financement lorsque la banque leur donne le FEIN de l’hypothèque. Ce document est l’étape préalable à la signature du contrat de prêt hypothécaire qui permettra, à son tour, d’officialiser l’achat et la vente du logement. À ce stade, il est important de comprendre ce que comprend cette fiche d’information sur la Norme européenne, quelles implications cela implique pour l’entité et quelle procédure nous devons suivre pour l’obtenir. Nous formulerons ou réfuterons ensuite les cinq questions pour clarifier les doutes les plus courants sur cette fiche d’information.

1. Certaines caractéristiques de l’hypothèque apparaissent dans le FEIN

La fiche d’information standard européenne (FSE) n’inclut pas certaines caractéristiques des prêts hypothécaires, mais chaque condition personnalisée doit être détaillée que la banque nous propose.

ce document il est composé de différentes sections entre lesquelles on trouve le taux d’intérêt, La périodicité et le nombre de versements, le montant de chaque versement, les commissions éventuelles et le prix de l’hypothèque en cas de non-respect du lien, entre autres aspects.

2. La fiche d’information standard européenne est une offre ferme

Le FEIN, contrairement à l’hypothèque FIPRE, est une offre personnalisée et contraignante pour la banque. Une fois qu’il nous est livré, l’entité doit maintenir les conditions détaillées pendant au moins dix jours.

C’est important vérifier que cet onglet contient tous les points que nous avons négociés avec la banque et qui n’inclut aucune clause que nous ne comprenons pas ou que nous ne voulons pas accepter.

3. Si je reçois ce document, je ne peux plus renoncer à l’hypothèque

Bien que le FEIN lie la banque, il n’engage pas le client. Une fois que nous avons soigneusement examiné les conditions de l’hypothèque, nous pourrions mieux y penser et ne pas accepter le contrat. Cette décision n’aurait aucune pénalité, c’est-à-dire que l’institution ne pourrait absolument rien nous facturer pour ne pas avoir signé le crédit.

Bien sûr, si nous rejetons l’offre bancaire, les seules dépenses que nous ne pourrons pas récupérer seraient le montant de l’expertise et le coût de la note simple. Cependant, tant le rapport de l’évaluateur, qui sera valable pendant six mois, que la simple note peuvent être réutilisés pour solliciter un financement auprès d’autres entités.

4. Je peux obtenir le FEIN sans taxer la maison

Pour nous proposer des conditions personnalisées et contraignantes, la banque devra connaître notre profil en détail: Situation d’emploi, revenus, solvabilité, dette, etc. Mais, en plus, vous voudrez savoir à quoi ressemble la propriété qui servira de garantie pour le prêt hypothécaire.

Par conséquent, pour évaluer le risque de l’opération et déterminer le capital emprunté (généralement 80%), l’entité voudra savoir combien la maison est évaluée et cette information est reflétée dans l’évaluation.

5. La banque nous communiquera la FIAE et la FEIN en même temps

La Fiche d’Avertissement Standardisée (FIAE) sera reçue en même temps que la FEIN. ce document recueille l’explication détaillée des clauses les plus délicates de l’hypothèque.

Plus précisément, la FIAE rappelle que les intérêts du prêt sont calculés à l’aide d’un indice de référence, Dans le cas des hypothèques variables; si le prêt hypothécaire est multidevise, il est expliqué dans quelle devise il est accordé; détaille les dépenses à payer par le créancier hypothécaire; explique les conséquences du non-paiement des cotisations; et met en garde contre l’inclusion de clauses spécifiques telles que le plafond ou la clause d’échéance anticipée.