Le Schalke recevra une garantie de l’État pour un prêt, selon les médias

Le Schalke recevra une garantie de l’État pour un prêt, selon les médias

30/06/2020 Non Par Simonne

Berlin, 30 juin (EFE) .- Schalke 04 recevra une garantie de l’État de la Rhénanie du Nord-Westphalie pour faire face à la situation financière qui était difficile depuis 2019 et qui s’est aggravée en raison de la crise des coronavirus, selon les médias allemands.

Selon le journal économique Handelsblatt de Düsseldorf, le gouvernement régional prévoit d’accorder une garantie de 40 millions d’euros, qui sera annoncée mercredi.

Cependant, le Premier ministre de Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet, a nié aujourd’hui qu’une décision avait déjà été prise à cet égard.

Les garanties d’État pour les clubs sportifs ne sont pas rares, selon Laschet, mais toute demande doit être soigneusement examinée et dans ce cas il n’y aura pas, at-il dit, «une loi Schalke».

Schalke, qui a terminé la saison en box 12 en Bundesliga, a clôturé 2019 avec des dettes s’élevant à 197 millions d’euros.

La perte de revenus due à la pandémie a aggravé la situation économique ainsi que le fait de ne pas être qualifié pour les compétitions européennes.

Par conséquent, selon le journal munichois «Süddeutsche Zeitung», le club prévoit d’introduire un plafond salarial de 2,5 millions d’euros par an pour les joueurs.

En avril, l’un des membres du conseil d’administration, Alexander Jobst, a déclaré que les Schalke étaient dans une situation qui menaçait leur existence.

Selon le magazine Kicker, la possibilité de demander un prêt à l’homme d’affaires Clemens Tönnies, président du conseil de surveillance et actuellement un personnage très controversé, a été discutée.

Tönnies possède des abattoirs et des usines de transformation de viande dans lesquels des flambées de coronavirus se sont produites, ce qui a mis en lumière les conditions déplorables dans lesquelles vivent de nombreux travailleurs d’Europe de l’Est. .

Certains fans de Schalke ont déclaré une rébellion contre Tönnies et ont exigé qu’il démissionne des postes qu’il occupe au sein du club.