Aujourd’hui est la Journée internationale des coopératives

Aujourd’hui est la Journée internationale des coopératives

04/07/2020 Non Par Simonne

4 juillet 2020 – 13 h 00
La date a été instituée par l’ONU lorsqu’elle les considère comme un facteur indispensable du développement économique et social, ils annoncent des crédits pour assumer les dépenses nécessaires au maintien de l’activité, l’achat de billets ou de matières premières.

Aujourd’hui est la Journée internationale des coopératives. A Jujuy il y en a environ 1000 entre et leur nombre varie en fonction du contexte économique. Actuellement, le ministère du Développement productif de la nation peut gérer l’aide financière par le biais de prêts. «La situation actuelle des coopératives a à voir avec la situation qui se produit la plupart de l’activité économique dans le pays et dans le monde, qui ne sont pas les meilleurs. Mais comme les coopératives sont liées au secteur productif, beaucoup d’entre elles dans la chaîne alimentaire et pourraient donc continuer à travailler pendant cette période de temps, mais cela ne fonctionne pas dans un cadre normal », a expliqué dans le respect le Secrétaire du développement industriel et commercial, José Rossetto.

Il l’a exprimé à propos des coopératives du secteur productif qui dépendent du ministère du Développement productif de Jujuy, tandis qu’une autre partie des coopératives de travail le fait du ministère local du Travail. “Nous savons qu’il y a un ralentissement économique et que cela a un impact sur tous les secteurs productifs au-delà de leur ouverture ou non”, a ajouté Rossetto.

Récemment, il y a eu une réunion de l’Institut national d’associativité et d’économie sociale (INAES), qui dépend maintenant du ministère du Développement productif de la Nation, à laquelle a participé le directeur de l’Action coopérative de la province Julio Farfán , où l’aide aux coopératives a été déterminée.

C’est pourquoi actuellement les coopératives jujeñas de travail peuvent accéder à une aide financière qui accorde à la Nation, en gérant à partir de la page du Ministère du Développement Productif ‘https://www.argentina.gob.ar/inaes. Le crédit vise le fonds de roulement, c’est-à-dire les dépenses nécessaires pour maintenir l’activité, acheter des billets ou des matières premières, et atteindra 1500 coopératives de travail à travers le pays, qui auront trois mois de grâce et la garantie offerte par le foyer. Cela est indiqué sur la page détaillant que, à partir du quatrième mois, les intérêts commenceront à revenir, tandis que récemment à partir du septième, le capital commencera à être payé, en neuf versements. Les coopératives peuvent demander un maximum de la somme résultant du nombre de membres inscrits multiplié par trois salaires vitaux et mobiles minimums ou l’équivalent de 30 jours de vente, selon le moindre des deux. De plus, la ligne bénéficie de la contribution de Fondep, qui subventionne 6 points du tarif. Les coopératives sollicitant le prêt doivent détenir le certificat MIPYME, qui est traité sur le site Internet de l’AFIP et délivré par le ministère du Développement productif. L’Argentine compte environ 12 000 coopératives dédiées dans sa grande majorité à la production de produits alimentaires, d’assurance et de services d’Internet, d’énergie et d’eau. En outre, il existe 4 000 autres mutuelles, principalement pour la santé, le tourisme et le crédit. Au total, ce secteur représente une contribution d’environ 10% du produit intérieur brut (PIB).